Accueil Non classé Mickey à Paris

Mickey à Paris

3
0
48

Mickey est en mission à Paris. Il loge dans un petit hotel du Marais. Le téléphone sonne. C’est son Maître qui veut vérifier que Mickey a bien plié ses vêtements avant de se coucher. Un rapide tour de caméra montre qu’il n’en est rien, que Mickey n’ a pas été obéissant. Très bien dit le Maître, tu seras puni. Rendez-vous dans 30 mn au Mensch. Dresscode : jockstrap, harnais, collier et chaussettes blanches et sneakers.Quand Mickey arrive, il voit le Maître qui l’attend, tout en cuire avec ses bottes. Un signe du Maître et il est à genoux devant lui, une laisse passée à son collier, obligé de lécher les bottes de bas en haut, en montrant son beau petit cul à tous les mecs autour.

Puis il est pris violemment par le collier, redressé et la bouche du Maître ouvre la sienne pour un long baiser qui le remplit d’aise. PAs pour longtemps, car il est entraîné vers la croix de St André, où il est attaché pieds et poings, jambes et bras écartées. Le Maître caresse d’abord le corps de Mickey, puis lui donne quelques bourrades et lui annonce sa punition. 50 coups de martinet. Mickey est brave, ne pleure pas car il sait qu’il mérite sa punition. Méthodiquement, dans un rythme et une intensité croissants, Mickey encaisse les coups en serrant les dents et la douleur devient plaisir, plaisir d’appartenir à son Maître. Les derniers coups sont sur le dos, ce que préfère Mickey.

Puis de longues caresses de cuir sur ses fesses rouges et son dos à vif le font pleurer de douceur. C’est à ce moment là qu’il sent une bite doucement forcer le passage entre ses fesses qui se sont ouvertes peu à peu sous les coups, et le pénétrer lentement mais avec constance. Mickey n’est plus qu’un cul abandonné au désir de son Mâitre.

 

Le Maître

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par mickeyetsonmaitre
Charger d'autres écrits dans Non classé

3 Commentaires

  1. mickeyetsonmaitre

    15 avril 2020 à 12 h 10 min

    Quand le téléphone a sonné, j’ai tout de suite vu que c’était mon Maître: que me voulait-il à cette heure tardive ? Il me demandais en visio, je lui ai répondu avec plaisir ! Sauf que son seul objectif était de vérifier si mes vêtements étaient bien pliés au pied de mon lit; et ce n’était pas le cas: ma journée de boulot avait été si dure, que j’avais oublié cette règle quotidienne que je n’oublie d’habitude jamais. La punition est immédiate: je dois me rendre au club le Mensch dans les 30 minutes, fringué comme il l’exige. Pas d’issue possible: mon Maître exige et j’obéis. Je me prépare assez vite pour ne pas être en retard et j’avoue être un peu en panique à l’idée de la punition qui m’attend. Je sais que mon mental de bâtard va prendre le dessus et, que dès que je le verrai, je me jetterai à ses pieds. Je le redoute et n’attends que ça en même temps: parce que me soumettre à lui est un vrai bonheur et surtout je veux lui faire plaisir. C’est exactement ce qui se passe: habillé comme un bon bâtard, je me jette à ses pieds et lèche ses bottes, collier et laisse autour du cou. Il a tout pouvoir sur moi; il peut me frapper, m’humilier, me caresser, je suis à lui. la sentence est sévère: la croix de Saint-André ! Ce n’est pas rien alors je vais supporter ses coups, pour lui faire plaisir, l’honorer et surtout parce que je le mérite… Les coups sont douloureux, je me retiens pour ne pas hurler ! Car mon Maître frappe de plus en plus fort et se fait vraiment plaisir à me faire souffrir, à m’entendre gémir sans crier. Petit à petit, mon corps chauffe et je finis par prendre du plaisir à sentir le cuir s’abattre sur ma peau. Mon Maître connaît bien son soumis et sait que c’est sur le dos que je prends le plus de plaisir… alors il achève ses 50 coups dessus et là, la tension en moi est trop grande, je me suis trop retenu, alors je me lâche, je me mets à gémir fort et mes larmes montent jusqu’à sortir de mes yeux, je me mets à trembler en même temps: c’est une vrai extase que je vis. Mon Maître est heureux, lui aussi et il sait en profiter: il se frotte contre moi, et ses cuirs provoquent sur ma peau une sensation énorme ! Alors, excité par la situation et par mes gémissements, il me baise doucement mais profondément, à la vue des autres mecs qui nous matent sans pudeur. Je suis offert aux désirs de mon Maître qui me comble de sa virilité. Une fois détaché, je suis regardé par tous les mecs envieux et mon Maître m’emmène vers les toilettes. Je pensais ma punition terminée mais je sens à la manière dont il me tient en laisse qu’il est encore très chaud: il m’ordonne de m’accroupir dans la pissotière, ce que je fais sans hésiter, tête baissée en signe de soumission. je sens alors son jet de pisse chaud qui s’étale sur mon dos et qui coule entre mes fesses. je me sens humilié et heureux en même temps de pouvoir Le satisfaire. Ensuite les choses vont très vite: il me saisit par les cheveux, me relève, me crache au visage et m’ordonne de rentrer dormir. Je m’exécute en ayant tout juste le temps de lui dire MERCI.

    Mickey Le bâtard

    Répondre

    • mickeyetsonmaitre

      15 avril 2020 à 13 h 44 min

      Connecté…mais le ù n’existe pas il me semble sur la tablette

      Répondre

    • mickeyetsonmaitre

      18 avril 2020 à 15 h 17 min

      Mission accomplie, Mickey. Le récit de ta punition au Mensch m’a donné une belle trique. A l’idée de te pisser dans la raie du cul, j’ai joui et j’aurais aimé que mon sperme blanc et chaud coule sur ton front.

      Répondre

Laisser un commentaire

Consulter aussi

Bonjour tout le monde !

Bienvenue sur unblog.fr, vous venez de créer un blog avec succès ! Ceci est votre premier …